Scottish Deerhound

Ses origines

Une chronique du 15ème siècle rapporte que deux peuples, les Scots et les Pictes, s'étripèrent pour un deerhound volé. Autant dire le statut important de ce chien à cette époque !
Appelé également lévrier d'Ecosse, lévrier à poil dur ou tout simplement deerhound, ses origines sont très anciennes mais très mal connues.
Il était employé à la chasse au loup, au daim et au cerf par la noblesse jusqu'au 18ème siècle, époque où la race se raréfia et devint chien de compagnie.
Très proche de son cousin irlandais, il est néanmoins moins grand et plus dynamique.
Ce lévrier reste mal connu en Europe et notamment en France alors qu'il est fréquent d'en rencontrer aux Etats-Unis et en Australie.

Son caractère

Il gagne à être connu car c'est le lévrier le plus proche de l'homme. Aucun des défauts que les Français ont l'habitude de trouver chez les lévriers ne peut lui être attribué.
Ce n'est pas un chien fugueur et, s'il adore toujours courir, il revient rapidement à l'appel de son maître. Complice de l'homme, il est prêt à tout pour le satisfaire pour peu qu'on ne se moque pas de lui.
Si vous l'entendez "pleurer", inutile de vous inquiéter car c'est sa façon de manifester un désir ou une contrariété !
Il adore la vie de famille et plus particulièrement les enfants. Il peut devenir un citadin exemplaire à la seule condition qu'il puisse se dépense librement tous les jours.